• Slider Image

Le design au pouvoir

Par Charles Barachon

DESIGN Un président sans siège, c’est un peu comme un cuisinier sans fourneaux : ça n’existe pas. Calibrées pour le prestige, l’apparat et les entrevues diplomatiques, les assises des hommes d’Etat sont souvent synonymes de patrimoine ou de sur-mesure, mais pas toujours de bon goût.

Le premier septennat de François Mitterrand, de 1981 à 1988, est emblématique d’un design qui rompt avec la tradition, entre standing républicain et esprit plus cool de l’avant-garde.

tendances design pouvoir Mitterrand Paulin

tendances design pouvoir Paulin Mitterrand

François Mitterrand à la cool sur du Paulin.

C’est Pierre Paulin, à qui Pompidou avait auparavant confié la réalisation d’une salle à manger, d’un salon et d’un fumoir, qui signe l’ensemble bleu aux liserés rouges du président socialiste. Néo-classique et chic : avec son dossier haut canné et son assise pivotante en velours grenat, la chaise du bureau de « Tonton » est l’une des plus réussies jamais conçues pour un homme d’Etat.

Pour le défilé du 14 juillet 2000, Jacques Chirac a eu aussi l’occasion de siéger dans une chaise contemporaine et à accoudoirs, œuvre du designer Christophe Pillet.

tendances design pouvoir Paulin Chirac

Paulin again pour Jacques Chirac.

En 2007, pendant sa mandature, Sarkozy fait venir du ministère des Affaires étrangères un fauteuil canné en hêtre dans le bureau officiel situé au premier étage de l’Elysée. De style Louis XV – pas vraiment d’époque puisque fabriqué au XXe siècle –, il n’a rien d’exceptionnel et ne présente aucune valeur patrimoniale ou historique.

tendances design pouvoir Sarkozy

Le fauteuil de Nicolas Sarkozy en réfection dans les ateliers du Mobilier national.

A Washington, au Bureau ovale, devant le resolute desk, le président Obama était le plus souvent assis sur le fauteuil présidentiel Concorde, une assise pivotante avec repose-tête que son prédécesseur George W. Bush avait déjà utilisée (photo du haut). Du luxe question ergonomie, mais plutôt très court quant à l’esthétique. Même souci du réglable et du pratique avec le fauteuil du bureau d’Angela Merkel et son dossier noir fin.

tendances design pouvoir Merkel

Angela Merkel bien assise. Pour le design, on repassera.

Lors du tout premier débat télévisé entre candidats à la présidence qui opposa, en 1960, Nixon à Kennedy, le choix du style épuré scandinave des chaises en bois et cuir PP503, dessinées par le Danois Hans Wegner, restera aussi dans l’histoire. Pour l’anecdote, le but était aussi de soulager au mieux le mal de dos chronique de JFK.

tendances design pouvoir Nixon Kennedy

Kennedy assoit le débat face à Nixon en 1960.

Dans un autre style, qui fait rimer bling-bling et kitsch absolu, le trône de Bokassa et son aigle géant aux dorures clinquantes restera une perle de la folie des grandeurs tape-à-l’œil des dictateurs. L’histoire a déjà oublié celui qui le dessina.

tendances design pouvoir Bokassa

Bokassa ou la folie des grandeurs.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer